On l'essaye une fois !

Une expérience absolument hors du commun, c'est comme ça que je décrierais mon repas au Sens, à Grenoble.

Ouvert depuis Juillet 2011 à la Caserne de Bonne, ce restaurant marche déjà très fort. Il sort clairement du lot, je vous invite à regarder leur site Internet, vous allez comprendre. Les jours d’ouverture sont les suivants : mardi soir, mercredi soir, jeudi soir, vendredi midi et soir, samedi soir. Dommage, qu'il n’y ai pas plus de service les midis…

Site Internet du Sens :  http://www.michaelbreuil.fr/accueil

Petit détail qui tue, j’ai adoré, l’entrée, la poignée de la porte est en fait un tronc d’arbre ou une branche (il faisait nuit, et c’était quand même la fin de semaine hein ?!^^), et j’ai trouvé ça trop beau. Ensuite dès qu'on entre, on voit que la nature est réellement mise à l’honneur, puisqu'elle est présente de partout. La salle où nous avons dîné, c’était un superbe mariage entre la modernité des matériaux, du design et ce côté nature. J’ai vraiment adoré, c’était sobre, très classe.

 P1160740_1

La salle où nous avons dîné

L’accueil est très sympa, dans l’ensemble le personnel est jeune, dynamique, discret, et relativement professionnel, c’est cool. Une fois installés, on nous apporte les menus, en nous disant qu’en fait, il n’y a pas de choix à faire, puisque c’est un menu unique, juste à savoir si on veut le repas en accords mets et vins ou non…

 Un menu unique, pour tout le monde, ça je trouve que c’est osé, et que si c’est le cas, c’est que chaque plat doit être une tuerie. J’ai demandé au sommelier tous les combien la carte changeait, il m’a dit que le Chef, très créatif changeait régulièrement quelques plats. Par exemple les desserts changeraient toutes les 2 semaines environ. Et sinon, à chaque saison il y a un changement.

P1160765_1

Mon homme à table. Cette photo retransmet l'atmosphère du restaurant, plutôt intimiste et confortable. J'ai adoré les ampoules pendues au bout de fils, très sympa. Et puis alors les fauteuils, alala, je veux les mêmes ! ^^


Yaourt tiède de foie gras aux fruits et plante du moment (pour nous, c’était avec de la pêche de vigne)

P1160744_1

Plutôt original comme apéritif hein ?! Un restaurant qui fait des yaourts maisons, moi ça me plaît. Impatiente de goûter, j’enlève délicatement j’arrache le chapeau du yaourt et je plonge ma cuillère dedans. Une texture et un goût tout en douceur, ça surprend. En véritable fan du foie gras, ce yaourt m’a déstabilisé. C’était bon, (ça manquait de sel), mais ce n’est pas comme ça que je préfère manger le foie gras… Juste une question de goût (j’ai quand même tout mangé au passage ! ^^).


Huitre Gillardeau n°1 snackée, sabayon au beurre grillé, feuilles d’estragon, et pignons de pin torréfiés

P1160745_2

Le spectacle commence. Le Chef, Michael Breuil, définit sa cuisine comme une « cuisine ré-créative d’inspiration environnementale » et là, c’est juste magnifique. Lorsque le serveur pose les assiettes, il nous raconte l’histoire de celle-ci, ce que le Chef a voulut représenter. Je trouve ça juste génial, de transmettre aux clients les volontés du Chef, ça m’a beaucoup plu.

A travers ce plat, c’est la perle de l’huître qui a été représentée avec une sphère de sucre. C’est peut-être très simple à faire, mais en tout cas, moi je ne sais pas faire et ça en jette.

L’huître,  je n’aime pas ça, je me souviendrais toujours, la première fois où j’en ai « mangé » une, je n’arrivais même pas à avaler la bête ! ^^

Mais bon, j’ai goûté, et quand j’ai vu la taille de l’huître, ça m’a tout simplement fait peur. Elle était énorme. J’ai goûté, c’est sympa parce qu'on sentait bien toutes les saveurs, mais je n’ai pas pu finir l’assiette, faible que je suis, l’huître a remporté le duel.


 Homard m’a TueR…

P1160749_1

On nous pose les assiettes, et là, le serveur nous dit d’un ton grave : c’est une scène de crime. Ouch, glauque un peu, mais tellement osé, j’écoute la suite.

Il s’agit de l’association du homard et du boudin (original, j’aime !). L’assiette est composée d’une royale de homard il me semble, ensuite d’un homard juste saisit sur du boudin. Et le dernier, une gelée avec à l’intérieur une bête.

Très jolie construction de l’assiette, j’aime beaucoup. Quant au goût, la royale m’a tout simplement déçu, pas de goût, pas de sel.  La gelée, je l’ai juste goûté, pas plus…

Et le homard du milieu avec le boudin, ça j’ai vraiment aimé, parce que les deux goûts se mariaient bien, il n’y en avait pas un qui prenait le dessus, j’ai adoré.

Le trait de cendre que l’on voit, il s’agit des carapaces de homard, qui ont été séchées puis réduites en cendre, je n’y ai pas trouvé un grand intérêt, si ce n’est l’esthétique…


Près d’une mare, une grenouille sur un nénuphar

P1160754_1

Du grand art… Toujours la petite histoire, la mise en scène, j’ai adoré lorsque le serveur nous a présenté le plat en nous racontant que comme près d’une mare, il y avait des moustiques, la sauce est à la citronnelle.

Il s’agissait donc, d’une sauce à la citronnelle, d’une royale d’herbe, d’une boule avec de la grenouille, du caviar.

C’est juste, superbe, magnifique, j’ai adoré la présentation. Mais par contre, un truc m’a choqué. A l’école, ou dans certains restos que j’ai fréquentés, on m’a toujours dit que dans l’assiette, tout doit être comestible. Et là, il y avait des petits cailloux dans l’assiette. Ce petit détail m’a vraiment gêné, puisque ça allait à l’encontre de ce que l’on m’a toujours répété, et puis d’un point de vue d’hygiène, enfin, ça m’a perturbé.

La royale d’herbe, elle croustillait,  j’avais l’impression de manger des grains de sable, dommage. Cependant, sa couleur et sa forme étaient parfaites. La boule avec la grenouille, une tuerie, je veux bien en manger tous les jours, c’était juste trop bon, la citronnelle ça donnait un petit goût en plus. La caviar, il était bon, mais j’ai connut mieux…

Dans l’ensemble, une superbe réalisation, tellement recherchée, bravo au Chef !


Tomate hallucinogène

P1160755_1

Il s’agit en fait, de la classique tomate mozzarella que le Chef a revisité à sa façon. (On se croirait dans une épreuve de masterchef !^^).

Pour le coup, il y avait une eau de tomate au fond, au dessus une émulsion à l’huile d’olive. On avait un bâtonnet de mozzarella panée et du basilic frais.

C’est à ce moment du repas, que j’ai trouvé que le restaurant portait très bien son nom, puisque la dégustation était très intéressante.

Lorsqu’on buvait à la paille, on sentait en même temps le basilic.

J’ai été déçue, la mozzarella, aucun goût, et je n’ai pas sentit l’huile d’olive. Quant à mon homme, il a adoré, c’est un des plats qu'il a préféré, comme quoi, les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas.


Le canard gras et le maïs

P1160761_1

YOUPI ! Quand j’ai vu du foie gras poêlé, j’étais ravie, j’adore ça !

C’était donc du foie gras poêlé, déposé sur de la polenta, accompagné d’une émulsion au bourbon. L’arc du dessus c’était de la feuille de brick. Il y avait également un fruit rôti avec.

Pour pousser la critique loin, j’aurais voulu le foie gras un tout petit peu plus croustillant sur l’extérieur, et il aurait été parfait. Mais c’était déjà très bon, malheureusement, ça manquait encore de sel, mais comme le serveur m’en a amené entre temps, c’était très bon.


Veau aux hormones et farines animales

P1160762_1

L’assiette, plutôt jolie. La mise en scène est sympa, on nous pose les assiettes, en nous en explique la composition et ensuite la serveuse à l’aide d’une grande seringue injecte du bouillon avec de la moelle dans le veau. C’est marrant, mais je crois que pour nous, la seringue était bloquée, car le niveau ne descendait pas. ^^

On avait donc un morceau de veau pané, très bien cuit, pas assez assaisonné. A côté, une purée, bonne texture, rien de transcendant non plus, je n’ai rien découvert de nouveau.


Le calcaire et le vulnéraire

P1160768_1

Mon coup de cœur de la soirée. La vulnéraire, c’est une fleur, je ne savais pas. Et cette plante pousse dans le calcaire, d’après ce que j’ai comprit. D’où la mise en scène, la crème de vulnéraire, déposée dans un bloc de calcaire. Belle recherche, la présentation est originale, enfin j’aime beaucoup.

Dans la cuillère, il y avait du caramel, et de l’alcool de vulnéraire. Sur le côté il y avait une petite tuile, petit bémol, elle avait ramollit.

Concernant la crème, un peu trop de gélatine, mais un goût, juste génial. Vraiment, un délice, ça a été une superbe surprise. Dommage, mon chéri a bien aimé également, j’aurais bien mangé la sienne ! ^^


 Tarte au citron meringuée

P1160770

Ma photo est plus que nase, on ne voit rien mais bon. Il y avait des disques de pâte sucrée, dessus un sorbet au citron, puis une sorte de coque de meringue. Et sur le côté, des petits points de citron amer.

Pour l’aspect, un peu déçu, mais c’était très bon.

Pas écœurant, pas trop acide, bien rafraîchissant, la meringue hyper bonne. C’était juste un peu galère à manger.


Inspiration Fenaison

P1160774_1

Je n’ai pas l’intitulé exact en tête, mais j’ai la description.

Il s’agissait en fait d’une scène dans un champs, avec pour la meule de foin, une glace à la pomme verte et à la verveine ; très bon, et très parfumé.

Et pour la meule de foin, un crème infusée au foin, juste une merveille, j’ai vraiment adoré, et c’est  à ce moment que je me suis dit que quand même, pour les desserts, ils assuraient, parce que je les ai tous aimé.


Bilan

Même si j'ai été a plusieurs reprises déçues par des plats qui manquaient de goûts et d'assaisonnement, j'ai passé un très bon moment là-bas et j'ai vraiment été séduite par l'originalité des plats, et par cette inventivité. C'était vraiment recherché, et tellement astucieux, je dis vraiment bravo au Chef et à sa brigade pour ces jolis plats, qui a chaque fois été bien mis en valeur par les serveurs. Je trouve ça un peu dommage qu'il n'y ai pas de fromage, personnellement, ça m'a manquait...

Je regrette un peu la qualité de mes photos qui est nulle, mais la photo au flash c'est pas mon fort, ça se voit d'ailleurs ! ^^

Rendez-vous sur le site, vous verrez la construction des plats, il y a toute une mise en scène qui est géniale.

Sachez également que ce restaurant propose des cours de cuisine, j'ai bien envie d'essayer, je pense que ça peut être super intéressant.

Je vous incite vivement à essayer ce restaurant, c'est tellement peu conventionnel qu'il faut au moins y manger une fois !

Restaurant Sens

50 boulevard Gambetta - ZAC de Bonne, 38000 Grenoble

Tél : 04 76 95 03 58