Le musée du bonbon, ça vous fait rêver non ?

Croyez bien que la visite du musée Haribo ne m'a pas enchantée, ni émerveillée ni fait rêver... C'est la 3e fois que je m'y rends. Une première fois quand j'étais petite, là ça m'avais plu. Une deuxième fois il y a environ 4 ans, rien n'avais changé depuis ma première visite. Et j'y suis retournée une 3e fois, pendant les vacances de la Toussaint.

P1170376

Toutes mes illusions se sont envolées, pour laisser place à un jugement objectif dont je vais vous faire part. Au musée Haribo, ça fait 3 ans que j'y vais, et j'avoue que même suite à ces visites, je suis incapable de vous dire comment sont fabriqués les bonbons... Vous pourrez dire que je ne fais aucun effort, après tout, il n'y avait qu'à lire...

Et bien oui, justement, c'est bien le problème, il faut lire ! Il faut lire des définitions brutes qu'on dirait tout droit tirées du dictionnaire, et la taille des caractères décourage franchement. C'est écrit petit, serré, autant vous dire que quand il y a du monde dans le musée, vous ne prenez pas le temps de lire !

Alors, on pourrait se dire qu'il y a des photos, des images... Oui, les mêmes qu'on trouve sur Internet... Trois photos par-ci, trois par là. Franchement, c'est moyen !

On retrouve des machines qui montrent la fabrication des bonbons, ou du moins comment on les enrobent de colorant et de sucre. Après on peut même en faire tourner une en appuyant sur un pédale, dommage, dans la cuve on fait tourner juste 2 dragibus... Ils auraient pu rendre l'affaire plus réaliste.

P1170339

A l'entrée, on nous donne des jetons que l'on garde précieusement, car à la fin, dans la salle des machines, enfin un peu de spectacle ! On insère notre petit jeton dans l'une des deux machines présentes, et tout s'actionne sous nos yeux, les bonbons circulent, rentrent dans un petit sachet qui est ensuite fermé et qui tombe dans une petite trappe. Comme ça, chacun part avec un souvenir, c'est un peu l'attraction du musée.

On retrouve des anciennes affiches un peu de partout sur les murs du musée. Il y en a des très sympas, marrantes, avec des slogans accrocheurs.

P1170346

Peut-être qu'une fois de plus, je regrette l'absence de cohérence, ils auraient pu utiliser une salle entière, et mettre des affiches dans un ordre chronologique, avec des anecdotes...

Le musée montre également d'anciennes boîtes, je n'ai pas compris s'il s'agissait d'ancienne boîte à bonbons, parce que beaucoup ne comportait pas de logo de la société.

Le musée du bonbon, ça fait rêver quand même. C'est bien l'un des seul musée qui fait rêver petits et grands. Ils auraient pu rendre le musée un peu plus ludique. Si l'on part dans des délires un peu fou, ils pourraient à l'entrée nous donner un chapeau de schtroumpfs par exemple, et après, nous faire faire un circuit nous montrant comment on fait les schtroumpfs, mais un truc simple, sans énorme définition, quelque chose de coloré.

Ou sans même partir dans des délires de ce genre, rendre juste le musée plus attrayant, peindre les murs avec des motifs en forme de bonbons, plutôt que de faire des murs lisses les faire avec du relief, avec des couleurs pétantes ! Un truc qui en jette un peu plus quoi, parce que la visite où on traîne des pieds entre chaque salle, c'est pas terrible...

Je vais vous mettre tout de même quelques photos. La première, qui est vers le début du musée, il s'agit d'un monsieur qui fait des bonbons. Après, vous dire si c'est le créateur ou autre, je ne peux point, puisque je n'ai pas lu ! Quelle flemmarde, mais, j'ai tout de même pris en photo l'explication du nom HARIBO.

P1170335

HA pour Hans, RI pour Riegel, BO pour Bonn. Voilà, c'est pas plus compliqué. C'est en 1920 qu'il a crée sa société. Ce monsieur était confiseur de métier.

On trouve tout en haut du musée, l'étage qui me plaisait le plus puisque je voulais être styliste, l'étage où il y a des vêtements en bonbons. Quand je dis vêtement, je suis sympa, c'est plutôt des vêtements avec des bonbons posés dessus. Bref, je trouvais ça sympa.

2011_10_31

Mais alors 3 fois que j'y viens, franchement, voir la robe en sachet Haribo et la robe en réglisse à chaque fois ben c'est bon quoi, ils pourraient innover un peu. Alors en plus, LA caractéristique du musée, c'est qu'on ne peut pas prendre de photo, sans qu'il y ai de foutus reflets. Tout est présenté sous vitre, en face de fenêtre. Autant vous dire que je me suis bien marrée pour les photos.

Une fois la "visite" terminée, on passe par LE lieu à ne pas manquer : la boutique ! Des sachets de bonbons conditionnés en paquet de 1kg5 voir plus, des enfants qui jettent en douce dans les paniers des parents des sachets, des parents qui disent "Non on en a assez!" à des enfants en sanglots, des couleurs, de l'agitation, des livres de recettes... Bref, vous l'aurez compris, c'est ça l'animation du musée.

Et c'est bien dommage qu'ils aient tout misé sur la boutique (qui est fort mal agencée en passant), car je trouve que l'histoire du bonbon qui a bercé notre enfance aurait eu le mérite d'être mise en valeur, et non pas représentée d'une manière superficielle dans un musée poussiéreux.

P1170354

Je suis repartie avec des quantités astronomiques de bonbons, que je cuisinerais dans des gâteaux, cupcakes, crème, mousse, je vais essayer de décliner le bonbon sous toutes les formes =)

Si vous êtes intéressés par la visite du musée Haribo, voici les coordonnées :

Pont Charrettes
30700 Uzès, France
04 66 22 74 39

Site Internet.