Sceptique, impatient, curieux, lassé, excité, heureux ?! Ces sentiments vous ont peut-être habité un court instant après lecture du titre du billet. Si c'est le cas, alors je vous invite à lire la suite.

 

     On croirait à l'affirmation d'une petite fille de 9 ans : "un jour, quand je serais grande, je serais pâtissière et je vendrais mes gâteaux" ^^. Et oui, je n'ai pas honte d'admettre qu'à mon âge j'en rêve tous les jours. Pas un seul jour ne passe sans que je travaille sur mon projet.

 

    Beaucoup d'entre vous ont dû le remarquer : la tendance est au cake design, au traiteur, aux pâtisseries américaines... Et dans ce domaine on compte une recrudescence de création d'entreprise. A l'initiative de la plupart d'entres-elles ont retrouve des femmes débutant dans la vie active ou bien en pleine reconversion professionnelle. Et malheureusement, certaines (je dis bien certaines, je ne fais en aucun cas de généralités) ne sont pas diplômées et formées à ce métier. Certes, elles sont passionnées et font des réalisations hors du commun, mais c'est une profession qui est réglementée et beaucoup ne jouent pas le jeu. Elles craignent une amende pour une cuisine qui n'est pas au norme, mais au fond elles ne mesurent pas les dangers auxquelles elles s'exposent et elles exposent leurs clients. (ouuuuuuh, tremblez tremblez !!!^^).

     Bien sur, si je vous rédige ce pavé aujourd'hui c'est que je n'échappe pas à la règle. Cela fait maintenant plusieurs années que je cuisine et que je suis passionnée. Vous savez quand on voit à la télé, dans les émissions type Top Chef, des candidats émus aux larmes lorsqu'ils parlent de leur passion. Et bien c'est tout à fait moi, je me réveille et je pense à ce que je vais bien pouvoir faire, la nuit je m'endors en cherchant de nouvelles idées. Toute ma vie tourne autour de la cuisine et de la pâtisserie.

 

     Comme cette obsession (oui, je pense qu'à ce stade on peut qualifier ça d'obsession...) ne cesse d'évoluer, j'ai décidé moi aussi de créer ma propre entreprise. Dans le fond, je suis comme toutes ces passionnées qui se lancent. A la différence que pour ma part, j'ai une formation et de l'expérience dans la restauration, je suis apte à mettre en place et appliquer des procédures ainsi qu'à respecter toutes les normes d'hygiène en vigueur. Toutefois, j'ai décidé de passer un CAP pâtissier cette année, de manière à maîtriser parfaitement les bases de la pâtisserie française pour pouvoir ensuite m'en éloigner.

     J'avais annoncé la nouvelle sur facebook, c'est décidé, le compte à rebours est lancé. L'ouverture de notre affaire est prévue pour 2018 si tout va bien (ou bien avant si la situation s'y prête), le temps pour moi d'être parfaitement au point au niveau de mes productions, d'avoir acquis suffisamment d'expérience, et bien évidemment d'avoir un apport intéressant. (et puis aussi d'avoir fait un petit frère ou une petite soeur à notre Florent).

     Je n'en dis pas plus sur le concept et les productions, mais je suis certaine que vous avez déjà quelques idées quant à ce que l'on pourra retrouver en vitrine. J'aimerais faire quelque chose qui me ressemble vraiment, qui surprend et surtout un concept gourmand et fun!! Mais ne vous inquiétez pas, j'ai plus d'un tour dans mon sac, je sais que j'arriverais à vous surprendre ;-)
Dorénavant vous pourrez suivre sur mon blog l'avancée de mes recherches, de mes entraînements etc...

 

Voilà, à travers ce discours j'ai vraiment voulu vous retranscrire ce que j'ai sur le coeur, ce projet qui me pousse toujours plus à me dépasser, j'espère que vous serez nombreux à me soutenir et à me conseiller. Histoire de me donner un petit coup de boost j'ai besoin de vous sonder :

alors, Lucile qui ouvre sa boutique, ça vous dit ?!

 

Merci d'avoir lu jusqu'à la fin, et soyez bien sûr d'une chose, ce ne sont pas des paroles en l'air mais une promesse que je vous fais, je l'ouvrirais mon affaire !!!